La croissance de la consommation énergétique à l’échelle globale et les modes de productions actuels (très consommateurs de ressources et émetteurs de gaz à effets de serre) conduisent aujourd’hui à un épuisement des ressources naturelles (eau, ressources fossiles, forêts) et impactent fortement l’équilibre environnemental (augmentation de la température, dégradation des écosystèmes et diminution de la biodiversité) et social (inégalités d’accès et limitation des ressources, risque de conflits majeurs aux échelles nationales et internationales) .

Face à ces défis globaux, il est nécessaire aujourd’hui d’adopter de nouveaux modes de production et de consommation viables à long terme et incluant un partage plus juste et équitable des ressources.

Lire la suite

Il s’agit plus précisément de :

-renforcer notre efficience énergétique en favorisant les innovations technologiques permettant d’assurer une production et un stockage d’énergie moins consommateur de ressources et moins polluant qu’aujourd’hui (énergies renouvelables, gestion durable et utilisation rationnelle des ressources, etc.

-maîtriser nos consommations d’énergie et modifier nos comportements (nos façons de consommer l’énergie, de se déplacer, de se nourrir, d’habiter et de vivre ensemble)

-assurer la transition énergétique pour tous en favorisant l’accès et le partage de l’énergie et des ressources

Cette transition énergétique et environnementale induit donc des mutations profondes dans différents secteurs :

-production et stockage d’énergie

-environnement et gestion durable des ressources naturelles

-mobilité, transports et aménagement du territoire

-construction / habitat intelligent

-agroalimentaire, vin-viticulture et exploitation forestière

Au niveau sociétal, ce sont donc l’ensemble des acteurs (citoyens, organisations, collectivités et états) qui sont impliqués : Etat et collectivités (régulation, investissement et incitation fiscale), entreprises (démarche RSE) et citoyens (évolution des comportements).

Les forces du site universitaire bordelais / son expertise

Pour répondre à ces enjeux, le site universitaire bordelais dispose d’importantes compétences en matière de recherche et de formation dans de nombreuses disciplines :

-matériaux et polymères, électronique, mécanique, chimie, ingénierie. Les enseignants-chercheurs bordelais ont notamment acquis une véritable expertise en matière de stockage de l’énergie.

-environnement, aménagement et développement durable : étude des écosystèmes, biodiversité, changement climatique et adaptation, avec pour ambition de renforcer la dimension sociétale de cet axe de travail.
mathématiques, informatique, robotique, etc.

De plus, le site a développé des relations fortes avec son écosystème, qui s’illustrent par le biais de nombreuses collaborations avec les acteurs industriels (unités mixtes de recherche, laboratoires communs, unités mixtes technologiques, etc.).

 

 

Enjeux
Comment mieux anticiper les défis climatiques et énergétiques ?
Comment aider les acteurs publics et les opérateurs à intégrer la transition énergétique dans leur stratégie ?
Comment les entreprises et les ménages peuvent-ils mieux consommer l’énergie au quotidien ?

 

Notre Ambition
Accompagner la transition énergétique.
Imaginer une consommation plus responsable.
Accompagner le développement de la mobilité, de l’habitat et de la ville de demain.
Sensibiliser et partager les bonnes pratiques.
Permettre aux entreprises de mieux anticiper les enjeux énergétiques.

Replier

Nos projets

191

Chaire Gilles Deleuze – NOVAMOB (Nouvelles mobilités – Enjeux économiques et sociaux)

La chaire entend structurer les forces vives du territoire sur la question des nouvelles formes de mobilités. Dans une approche interdisciplinaire, elle offre un espace de dialogue ouvert à tous les acteurs de la mobilité, en combinant production de nouvelles connaissances et actions de formation et de prospective sur les grands enjeux économiques et sociaux des nouvelles mobilités.

En savoir plus

659

Chaire TRENT (Transitions énergétiques territoriales)

Le contexte politique et règlementaire (ex : COP21 à 24, loi sur la transition énergétique, programmation des investissements dans le domaine de l’énergie) incite les acteurs socio-économiques et institutionnels du territoire de la Nouvelle-Aquitaine à mener une réflexion sur la gouvernance territoriale de la transition énergétique. Cette chaire vise à étudier la transition énergétique sous ses aspects juridiques, économiques et sociaux selon trois axes d’intervention : l’accroissement de la professionnalisation et de l’internationalisation de la formation, le renforcement du soutien à la recherche et la diffusion des savoirs.

En savoir plus

1k

Chaire Mobilité & Transports Intelligents

A travers la thématique innovante de la Mobilité et des Transports intelligents, la chaire a pour objectifs de :
• Créer des forces académiques structurées sur les ITS et C-ITS et mettre en place de formations en adéquation avec les besoins de la filière
• Développer des coopérations et des coordinations concrètes sur le long terme entre académiques et entreprises des filières ITS et C-ITS
• Créer un environnement académique favorable à l’innovation et au transfert de technologies public / privé

En savoir plus

1k

BAITYKOOL

L’objectif du projet BAITYKOOL est de développer l’habitat solaire et écologique adapté aux climats très chauds. Le prototype développé sous le pilotage du laboratoire I2M en collaboration avec d’autres universités et écoles concourra à la compétition SOLAR DECATHLON à Dubaï en 2018. Le lauréat sera présenté à l’exposition universelle de Dubaï en 2020.

En savoir plus

1k

OENOVITI INTERNATIONAL Network

Lancé en 2010 et coordonné par l’université de Bordeaux (Institut du Vin et de la Vigne – ISVV), le réseau ŒNOVITI INTERNATIONAL est le premier réseau international de recherche et de formation en œnologie et viticulture. Il rassemble aujourd’hui plus de 50 partenaires (universités, centres de recherche, industriels) à travers le monde.
Le réseau a bénéficié dès son lancement du soutien du Château Pichon Baron (AXA Millésimes).

En savoir plus

2k

Chaire RESET - Réseaux électriques et société(s) en transition(s)

Entre approche rétrospective et vision prospective, la chaire RESET étudie les réseaux électriques au cœur de la civilisation industrielle et des sociétés post-industrielles. Elle mobilise les acteurs de la Nouvelle-Aquitaine « en transitions » pour éclairer l’évolution des comportements et réaffirmer les solidarités territoriales possibles grâce aux systèmes intelligents.

En savoir plus

Nos mécènes

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus