Contexte

Contexte

La transition énergétique peut être décrite comme se fondant sur trois piliers : l’amélioration de l’efficacité énergétique, la diminution des émissions de CO2 liées à la production d’énergie et l’augmentation de la part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique. Elle recouvre donc des problématiques à la fois politiques, économiques, juridiques, sociales et environnementales.

Le projet s’inscrit dans un contexte institutionnel favorable à cette évolution :

  • La conférence sur le changement climatique COP 21 en décembre 2015 à Paris a fait de la France un acteur central du développement durable ;
  • La loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte apporte des modifications aux questions du financement des énergies renouvelables en abordant cette problématique sous l’angle territorial ;
  • D’autres textes législatifs et réglementaires portant sur la Transition énergétique posent aussi quelques interrogations sur la bonne gouvernance territoriale de cette dernière.

Malgré ces évolutions, la transition énergétique est encore méconnue du grand public et des étudiants. Un champ de recherche assez vaste s’offre donc sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Il s’agît d’approfondir les connaissances académiques mais aussi pratiques sur un territoire propice au développement des énergies renouvelables.

Le projet

Le projet

Cette chaire vise à étudier de manière transversale et sectorielle (énergie, transport, traitement des déchets, eau) la transition énergétique sous ses aspects juridiques, économiques et sociaux au travers d’actions de formation, de recherche et de diffusion du savoir.

Le projet portera sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine, en concentrant ses efforts pour faire émerger des expériences locales de transition énergétique, mais aussi en se tournant vers l’international pour profiter des expériences étrangères et entamer des comparaisons.

 

La chaire est portée scientifiquement par les équipes de recherche de Sciences Po Bordeaux et complète l’offre de formation de niveau Master offert par cet établissement tant en formation initiale que continue sur cette thématique. Elle bénéficie du soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations, d’ENGIE et de la Région Nouvelle-Aquitaine.

 

Missions

Missions

Le projet vise à :

  • professionnaliser et internationaliser le cursus des étudiants (accompagnement des étudiants en matière de stage, accueil d’experts locaux ou internationaux, création d’un fonds documentaire, organisation de voyages d’étude ;
  • renforcer le soutien à la recherche sur ce thème (observatoire universitaire, accueil de stagiaires, prix de mémoire, bourses de mobilité, valorisation de travaux scientifiques) ;
  • partager l’expertise développée et diffuser le savoir (organisation et participation à des conférences, renforcement des passerelles entre les acteurs privés et publics, publication finale sur l’ensemble des résultats atteints).

Pilotage

Comment fonctionne le projet ?

La chaire est dotée d’un comité de pilotage, composé de représentants universitaires, des mécènes et de la Fondation. Il vise notamment à co-construire le programme d’activités, assurer le suivi des dépenses et définir les actions de communication de la chaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus