Contexte

Contexte

Le secteur forêt-bois de la Nouvelle-Aquitaine, leader de l’économie forestière française, fait face à des défis sociaux, économiques et politiques relatifs à la transition écologique : (i) le changement climatique augmente la vulnérabilité et les risques qui se posent sur les facteurs de production forestiers ; (ii) la forte croissance de la demande en biomasse forestière à destination des secteurs énergétique, de la construction ou de la chimie, crée une forte tension sur la ressource ; (iii) le cloisonnement des secteurs d’activités qui composent le système de production forestier limite les collaborations intersectorielles ; (iv) la prééminence des disciplines biotechniques limite les approches portant sur les sciences humaines, économiques et sociales (SHES).

Ces enjeux nécessitent des actions ad hoc : (i) identifier, définir et quantifier les risques liés au changement climatique ; (ii) identifier de nouveaux gisements pour atténuer la pression sur la ressource ; (iii) proposer des projets décloisonnés pour inciter aux collaborations intersectorielles ; (iv) déployer des approches en SHES afin de faire des propositions complémentaires aux solutions biotechniques.

 

Zoom sur le principe de bioéconomie

La bioéconomie forestière vise à optimiser la valorisation des bioressources, bioservices et biotechnologies forestières au bénéfice de la société. Elle permet d’augmenter la compétitivité des industries, tout en répondant à leurs enjeux de responsabilité sociale et environnementale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Une stratégie bioéconomie pour la France (MAAF 2017)

Le projet

Le projet

Un projet pionnier sur le thème de la bioéconomie appliquée au secteur de la Forêt-Bois en Nouvelle Aquitaine

Le projet de chaire « Bioéconomie, Forêts et Territoires » – BioForTer souhaite proposer des solutions concrètes à la filière forêt-bois en développant une bioéconomie forestière inclusive et responsable.

Porté par Stéphane ESPARON, chercheur à Bordeaux Sciences Agro, il ambitionne de créer une dynamique de transition vers une bioéconomie durable pour les systèmes productifs forestiers, les acteurs de la filière et leurs territoires. Il intégrera dans ses travaux les questions de SHES (Sciences Humaines, économiques et sociales) et associera recherche, transfert de ces connaissances vers les acteurs économiques de la filière Bois et Forêt et enfin enseignement pour intégrer ces savoirs dans les formations concernées sur le campus.

L’originalité de ce projet réside principalement dans son approche systémique, décloisonnée et structurante.

Labellisée en avril 2018 par Xylofutur, cette initiative pionnière se veut résolument tournée vers un avenir durable pour toute la filière et l’ensemble des acteurs du territoire. En effet, la bioéconomie est un des axes stratégiques du pôle de compétitivité et du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation puisqu’elle est intégrer dans son plan d’action 2018/2020.

 

 

 

 

 

Ambitions

Ambitions

Avec l’appui de ces différents acteurs, la chaire « Bioéconomie, Forêts et Territoires » – BioForTer a pour ambitions principales de :

  • mettre en œuvre des actions concrètes de recherche, de transfert et d’enseignement,
  • développer une bioéconomie forestière inclusive et responsable,
  • contribuer à structurer l’écosystème forestier de Nouvelle-Aquitaine,
  • promouvoir l’apport de la forêt de Nouvelle-Aquitaine et le savoir-faire de ses acteurs,
  • déployer les solutions organisationnelles, sociales, économiques.

 

Pour répondre à ces ambitions, la chaire pourrait développer les activités suivantes :

  • pour le volet recherche : financement d’une thèse de doctorat, de post-doctorats, soutien aux publications de recherche ;
  • pour le volet transfert : organisation d’ateliers collaboratifs dédiés aux entreprises, création d’un observatoire des bonnes pratiques, accompagnement de projets étudiant-ingénieur, développement de modules de formation continue ;
  • pour le volet formation : création d’un parcours d’enseignement dédié à la valorisation des territoires forestiers, mise en place de stages de master/ingénieur, création de modules de formation initiale.

 

Pilotage

Comment fonctionne le projet ? Comment contribuer ?

Sous forme d’une chaire d’entreprises, ce projet souhaite réunir les acteurs forestiers de la Nouvelle Aquitaine pour coconstruire un projet d’intérêt pour l’ensemble du secteur et plus largement pour l’ensemble de la communauté. Sur une durée de 5 ans, les entreprises en lien avec la filière sont donc invitées à s’impliquer dans la construction (abondement des thématiques et proposition d’actions) et la gouvernance du projet. Elles pourront aussi bénéficier d’un partage d’expérience et d’une forte visibilité de leur implication sur ces questions.

La participation à cette chaire est ouverte à toutes structures de l’écosystème forestier, de la valorisation des ressources forestières, de la gestion de l’espace forestier au cycle de vie des produits finis (propriétaires, syndicats, coopératives, acteur de la 1re transformation, 2de transformation, distribution, mise en œuvre, récolte et traitement de déchets à base de bois, organismes publics, collectivités, banques, assurances, énergéticiens …).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus