Contexte

Contexte

Le bois représente aujourd’hui la principale matière première renouvelable en France, il s’agit d’une matière première sûre, propre et dont l’impact environnemental peut même être positif. Au regard des enjeux actuels en matière de développement durable, de transition énergétique et d’épuisement de certaines ressources, le bois constitue donc une véritable alternative, un matériau stratégique et d’avenir.  

En outre, bien qu’il s’agisse d’une ressource abondante en France, qui offre une palette d’applications très large, la valorisation du bois garde un fort potentiel de progrès.

Le plan Nouvelle France industrielle en 2013 a néanmoins fait de l’industrie des bois une de ses 34 priorités. Dans le même sens, le Plan Recherche Innovation 2025 a rappelé la nécessité de renforcer le continuum Recherche – Développement – Innovation (RDI), et tout particulièrement :

  • « accroître l’ensemble des performances du secteur par des approches systèmes,
  • développer les usages du bois dans une perspective bioéconomique,
  • adapter la forêt et préparer les ressources forestières du futur. »

Afin de développer la compétitivité de la filière Forêt-Bois française à l’international, il s’avère donc aujourd’hui primordial d’adopter une approche système de la transformation du bois et de favoriser l’émergence de nouveaux modèles économiques s’appuyant sur l’optimisation et la maîtrise des processus, de nouveaux développements et l’industrialisation de produits innovants. 
Il s’agit de construire la « green tech » du secteur bois ou comment remplacer les matériaux d’origine fossiles en matériaux « high-tech » à base de bois, de façon durable et en dynamisant la forêt.

Le projet

Le projet

Construire l’industrie du bois d’œuvre de demain, implanté dans les territoires et dynamisant la forêt et l’ensemble de l’écosystème

Impulsée par des industriels de la filière forêt-bois, la chaire E2WP (Eco Engineering Wood Products) ambitionne de contribuer à la structuration d’un écosystème autour de la valorisation du bois, fédérant l’ensemble de ses acteurs (institutionnels, économiques, académiques). Elle entend favoriser la mise en place d’une dynamique de transformation de la filière, pour répondre à ses enjeux de développement durable et de compétitivité.

Portée par l’université de Bordeaux et développée au sein de l’I2M – Institut de Mécanique et d’Ingénierie de Bordeaux (université de Bordeaux, CNRS, Bordeaux INP, ENSAM, CARNOT Arts, INRAe), la chaire E2WP s’attachera à créer de la connaissance et à collaborer avec des laboratoires de différentes disciplines et les acteurs de la filière forêt-bois pour mener à bien cette mutation du secteur.

La chaire appuiera scientifiquement le développement de nouveaux modèles de développement des entreprises, intégrant une dimension système, environnementale et économique.

 

La chaire E2WP est soutenue par cinq mécènes : le groupe coopératif forestier Alliance Forêts Bois (Forelite SA), la société Cap Exo, le chantier naval Dubourdieu 1800, l’entreprise Everad Adhésives, le cabinet d’urbanisme et d’architecture ZUO Paris et prochainement Essor Group.

 

En collaboration avec :

  • les autres tutelles et partenaires du laboratoire I2M : le CNRS, l’ENSAM, l’INRAE, l’INSTITUT CARNOT ARTS,
  • les industriels mobilisés au sein d’un consortium visant à développer des projets avec pour eux des enjeux directs de propriété industrielle formalisés dans le cadre de contrats spécifiques : BEYNEL PGS GROUP, LESBATS SCIERIES D’AQUITAINE, SCIERIE LABADIE, SCIERIE LABROUSSE, TECSABOIS et prochainement le groupe Gascogne- Division Bois
  • le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine qui soutient la chaire à hauteur des fonds versés par les entreprises et Xylofutur qui a labellisé la chaire.

 

 

Focus sur le modèle de la chaire

La chaire repose sur un modèle hybride innovant, fédérant les différents acteurs impliqués dans la filière bois – industriels et autres professionnels, institutionnels, académiques – et permettant de mutualiser les sources de financement privées (mécénat, collaborations, prestations) et publiques. Il s’agit notamment de créer un cadre propice à la genèse d’actions et de projets collectifs d’envergure, pouvant prétendre à de nouveaux financements dans le cadre d’appels à projets (Europe, Investissements d’Avenir, Fondations d’entreprise, etc.), au bénéfice de la filière et du territoire.

Ainsi cette chaire permet d’articuler des activités inscrites :

  • dans l’intérêt général : actions de formation, de partage de connaissances, de rayonnement, projets de recherche exploratoires avec propriété intellectuelle revenant aux laboratoires publics, etc.
  • dans l’intérêt plus restreint des « Membres du consortium » à travers des collaborations partenariales de recherche avec partage de la propriété intellectuelle ; pouvant par ailleurs ensuite rayonner au-delà et ainsi bénéficier à l’ensemble de la filière.

Missions

Missions

La chaire E2WP a établi un plan d’action ambitieux visant à : 

  • encourager et soutenir les recherches exploratoires et les projets collaboratifs de recherche à dimension structurante pour la filière Forêt-Bois. Quatre grands items de recherche ont été identifiés en lien avec les acteurs du secteur et « six points chauds » récurrents de la transformation du bois. Ils portent tout particulièrement sur le développement des méthodes et modèles de fabrications capables de recycler l’arbre pour reconstruire les matériaux nécessaires à divers utilisateurs, sous différentes formes et à impact carbone positif.

Ces travaux multidisciplinaires s’attacheront notamment à améliorer les connaissances actuelles sur les bois et permettre de nouveaux usages : étude des ressources en matière première (bases de données ouvertes, nouvelles méthodes de détermination de la stabilité des bois, optimisation des décisions de sciage, etc.), évolution de la méthode d’analyse du cycle de vie (ACV), conception de bois massifs collés à partir de sciages et déroulages ou encore mise au point de nouveaux concepts de fabrication des matériaux (biomimétisme, fabrications additives). 
Des chercheurs des départements de conception (IMC) en collaboration avec les autres départements du laboratoire I2M seront impliqués dans la chaire, tout comme le groupe de recherche CyVi (Analyse du Cycle de Vie et Chimie Durable) de l’ISM (Institut des Sciences Moléculaires) pour les questions de développement durable et d’économie circulaire, mais aussi d’autres laboratoires (IMS, LCPO, …).

La chaire pourra tout précisément financer des travaux de post-doctorat, de thèse ou des stages, pour accompagner les équipes de recherche.

 

  • renforcer l’internationalisation des travaux menés sur le site universitaire bordelais par le biais de collaborations dans plus d’une dizaine de pays en Europe et dans le monde (Suède, Suisse, Slovénie, Allemagne, Canada, Etats-Unis, Cameroun, Gabon)

 

  • faciliter la diffusion du savoir et la transmission des résultats au tissu économique par le biais de publications scientifiques, l’organisation de congrès, de conférences, de prix ou de séminaires pour les professionnels du secteur et de conférences publiques

 

  • contribuer à l’attractivité du campus grâce à une recherche en prise directe avec les enjeux globaux et des liens forts avec les acteurs du secteur Forêt-Bois

Pilotage

Comment fonctionne le projet ?

schéma de gouvernance

 

L’ensemble des Partenaires (Membres du consortium, Mécènes, Etablissements de tutelle de l’I2M, Fondation, Région Nouvelle-Aquitaine et le pôle de compétitivité Xylofutur) forment le comité de pilotage qui se réunit au moins une fois par an et pilote l’orientation globale de la chaire et les actions relevant de l’intérêt général. 
Chaque année un Président du comité de pilotage de la chaire est élu et a pour fonction de réunir l’ensemble des partenaires et de diffuser les décisions prises lors de ce comité.

Ce comité de pilotage s’appuiera à court terme sur un conseil scientifique, composé de chercheurs français et internationaux de référence dans chacune des disciplines mobilisées pour la réussite des travaux.

Parallèlement, un comité de partenariat permettra aux « Membres du consortium » de contribuer à développer des projets de recherche aux côtés des académiques dans le cadre de contrats spécifiques, stipulant les conditions de partage de la propriété intellectuelle. 
Enfin, l’ensemble est mis en œuvre par une équipe opérationnelle managée par le responsable exécutif de la chaire et incluant la Fondation sur le périmètre mécénat.

 

Membres du comité de pilotage

Jean-Christophe BATSALE, laboratoire I2M, directeur 
Barbara CLOUTE, Fondation Bordeaux Université, responsable Business Unit Mauriac et fundraiser
Loïc COTTEN, Alliance Forêt bois, directeur développement, 
Jean-David FARRÉ, Everad Adhesives, directeur commercial et développement
Philippe GORCE, Zuo Paris, directeur  
Martin GOULUT, Cap Exo, président
Younis HERMES, CNRS, délégué régional en Aquitaine 
Ivan IORDANOFF, ENSAM, directeur général adjoint Recherche 
Philippe Labadie, Scierie Labadie, président
Jean François LABROUSSE, Scierie Labrousse, président
Bernard LAZARINI, Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, Filière Forêt Bois Papier 
Paul LESBATS, Lesbats Scieries d’Aquitaine, président
Béatrice MARTIN, Dubourdieu 1800, directrice
Eric PAPON, université de Bordeaux, vice-président Innovation et relation avec les entreprises 
Marc PHALIPPOU, Bordeaux INP , directeur général
Bastien ROY, BEYNEL – PGS Group, responsable de sites 
Jean Baptiste SAGET, Tecsabois, président directeur général

Jean-Baptiste SAGET a été nommé Président du comité de pilotage de la chaire sur l’année 2021.

 

Invités à titre permanents 

Régis POMMIER, université de Bordeaux, Laboratoire I2M, responsable exécutif de la chaire 
Juliette DEUNFF, Fondation Bordeaux Université, chargée de projets Business Unit Mauriac 
Hélène IMBERT, université de Bordeaux, Direction de la Recherche et de la Valorisation, responsable des Structures Communes de recherche 
Thierry PALIN-LUC, laboratoire I2M, directeur adjoint 
Nicolas PERRY, laboratoire I2M, chef du département Ingénierie Mécanique et Conception 
Apolline OSWALD, Xylofutur, chargée de projet

 

Membres du conseil scientifique

En cours de sélection (ou nomination)

 

Crédits photo : Daniel J. Schwarz / Unsplash

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus