Contexte

Contexte

Dans un contexte de concurrence accrue de l’industrie du bio-médicament à l’échelle internationale, Sanofi, déjà fondateur de la Fondation Bordeaux Université, choisit de marquer plus avant son engagement auprès du site universitaire bordelais.

En 2010, Sanofi s’associe avec l’École Nationale Supérieure de Technologie des Biomolécules de Bordeaux (ENSTBB) et la Fondation pour créer la chaire « Biotech Sanofi – ENSTBB » pour une durée de 2 ans.

Cette chaire a pour ambition de contribuer à renforcer l’excellence de la formation en France en matière de biotechnologies et donc de conforter la position de l’industrie française dans ce domaine grâce au dialogue constructif et continu entre les acteurs académiques et industriels.

Cet objectif ambitieux se construisant sur plusieurs années et ce modèle partenarial ayant permis de concrétiser une série d’actions pédagogiques innovantes, la convention a été renouvelée à deux reprises en 2013 puis en 2018, pour cinq années supplémentaires, dans le cadre de l’exposition « Usine Extraordinaire » au Grand Palais.

« Depuis longtemps, Sanofi a pris le virage des biotechnologies puisqu’en 2019, 55 % de notre chiffre d’affaires était issu de la vente de produits biologiques. Nous allons poursuivre l’adaptation de notre outil industriel en investissant autour des nouveaux modes de production dans les biotechnologies et en intégrant toutes les opportunités offertes par le Digital.
L’enjeu de la collaboration que nous avons nouée dans les biotechnologies vise à :
• favoriser le développement des cursus de formations en biotechnologie à la fois en termes de formation initiale et de formation continue ;
• intégrer la dimension digitale aux enseignements dispensés, à la fois pour les étudiants qui rejoignent la filière des Biotechnologies et pour les salariés de Sanofi ;
• plus globalement promouvoir une structuration et un alignement des acteurs de la filière, en particulier au niveau de la formation, afin de participer au développement de la filière de la bioproduction en France sur la base de ses compétences scientifiques et technologiques de pointe. »

Philippe LUSCAN, Sanofi, Senior Vice-président Affaires Industrielles 

Le projet

Le projet

A l’issue de huit années de collaboration, les apports croisés des secteurs industriel et académique en termes d’expertise, d’enjeux économiques et de vécu « terrain » ont largement enrichi la formation et les compétences des étudiants.

Pour cette nouvelle édition il s’agît de consolider les actions déjà entreprises, comme :

  • la professionnalisation des formations et l’ouverture sur le monde de l’entreprise,
  • le soutien au développement de l’offre de formation continue et en alternance,
  • l’organisation d’évènements pour fédérer la communauté,

mais aussi de développer de nouvelles initiatives bénéfiques à l’ensemble de la filière biotech en France.

logos-chaire-biotech

 

Quelques chiffres clés (sur la période 2012-2019) :

  • 1 200 élèves-ingénieurs formés dans le cadre de la formation initiale
  • 2 260 salariés formés dans le cadre de la formation continue
  • 90 alternants formés et recrutés
  • 5 visites industrielles

« La chaire Biotech Sanofi – ENSTBB qui est un espace de création de valeur partagée entre les acteurs industriels et académiques permet d’accélérer et d’amplifier l’ouverture sur le monde de l’entreprise. Le travail accompli dans le cadre de cette chaire aidera à relever le défi de structuration et de dynamisation de l’écosystème de l’innovation en santé dont nous mesurerons l’importance dans cette période de crise sanitaire. En particulier un des axes majeurs de réflexion de la chaire a abouti à la création d’une formation en intelligence artificielle à l’ENSTBB qui permettra à ses ingénieurs d’améliorer l’efficacité de la bioproduction. »

Norbert BAKALARA, ENSTBB, directeur

Missions

Missions

Dans le cadre de ce dispositif sous la forme d’une chaire, Sanofi, l’ENSTBB et la Fondation ont défini 3 axes stratégiques déclinés en 7 actions :

  • inventer un nouveau modèle de formation continue par blocs de compétences, avec capitalisation des acquis tout au long de la trajectoire professionnelle (développement d’un socle commun de compétences) ;
  • renforcer la professionnalisation des formations des élèves-ingénieurs (outils d’autoévaluation pour les élèves, mise en place de cours sur le digital, création du projet découverte, développement d’un serious game sur le biomédicament, etc.) ;
  • structurer un réseau d’écoles/universités afin de créer un maillage cohérent sur le territoire français en tenant compte des complémentarités de chacune (cartographie des formations en biotech en France, développement de partenariats avec des écoles d’ingénieurs).

« La formation des jeunes est un engagement sociétal clé pour Sanofi. La chaire Biotech s’inscrit dans cette démarche et contribue à les préparer aux enjeux de leur futur métier et à leur donner une ouverture sur l’industrie. Les biotechnologies sont un domaine qui évolue très rapidement d’un point de vue technique et avec les potentialités croissantes du digital. Depuis 10 ans, les échanges réguliers dans le cadre de cette collaboration académique-industrielle permettent d’anticiper l’évolution des métiers et de les intégrer dans le cursus des étudiants. Au-delà de sa mission de formation initiale d’ingénieurs en biotechnologie, la formation continue dispensée par l’ENSTBB, école de premier plan, permet de développer les compétences internes. J’ai personnellement eu l’opportunité de suivre en formation continue un cursus certifiant dans le cadre du partenariat avec Sanofi pour accompagner le virage vers les produits biologiques et expérimenté la complémentarité de nos savoirs. Ces liens étroits participent à construire une filière d’excellence dans les biotechnologies. »

Cécile BONVOISIN, Sanofi (R&D, Biologics Development), Global head, Clinical Injectable Manufacturing

Pilotage

Comment fonctionne la chaire ?

Plusieurs fois par an, partenaire universitaire et mécène de la chaire Biotech se réunissent au sein d’un comité de pilotage pour déterminer les activités de cette dernière. Au-delà-de la mise en œuvre opérationnelle, les membres réunis au sein du comité de pilotage développent un partenariat véritablement innovant qui contribue à l’excellence de la formation et favorise l’insertion professionnelle des élèves-ingénieurs de l’ENSTBB.

« Sanofi soutient de longue date des projets d’accompagnement du développement de l’enseignement supérieur et œuvre en faveur du rapprochement du monde industriel et du secteur académique. C’est pourquoi nous avons tissé des liens étroits avec l’ENSTBB reconnue aujourd’hui comme une école d’excellence dans le domaine des sciences de l’ingénieur en biotechnologie en contribuant à l’amélioration des programmes pédagogiques et à l’ouverture des étudiants au monde de l’industrie pharmaceutique, au développement de la formation continue. »

Corinne BROCARD, Sanofi, responsable ingénierie de formation et compétences en sciences, techniques et biotechnologies

 

« La réflexion partagée au sein de la chaire entre des spécialistes issus du monde de l’industrie et du secteur académique permet de mettre en place de nouvelles actions pédagogiques très en phase avec les réalités du secteur pharmaceutique en pleine mutation actuellement. »

Brigitte LINDET, ENSTBB, ancienne directrice (de 2014 à 2019)

Membres du comité de pilotage

Sanofi

  • Cécile BONVOISIN, Global head, Clinical Injectable Manufacturing, Biologics Development
  • Paul BADUEL, Head of International Manufacturing Technology, Global Manufacturing Technology, Sanofi Pasteur
  • Corinne BROCARD, Learning Design & Development Manager, Learning Center of Excellence, Global Leardership and Development
  • Pierre-Damien MARTINET, Global Head Data Science, Global Manufacturing Technology, Sanofi Pasteur
  • Michaël ORLANDO, directeur du centre de production de Vitry-Sur-Seine

ENSTBB

  • Norbert BAKALARA, directeur
  • Patricia COSTAGLIOLI, Relations internationales
  • Bruno CARDINAUD, directeur des Études
  • Wilfrid DIERYCK, Relations industrielles
  • Sébastien VILAIN, Recherche

Fondation Bordeaux Université

  • Adrien LE LEON, directeur adjoint Projets Mécénat / chargé de projets BU Eiffel

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus