Mobilité internationale

Depuis 2012, le fonds Delorme – Broussin sélectionne un projet de mobilité lié à la recherche en imagerie médicale. Il s’agit de développer des partenariats internationaux avec les laboratoires de renommée mondiale avec des objectifs ambitieux en termes de publication.

Deux types de projets sont éligibles.

– formation des jeunes chercheurs de l’université de Bordeaux
Les doctorants ou jeunes docteurs en sciences médicales peuvent être soutenus dans l’accomplissement d’un projet de recherche à l’étranger.

– mobilisation de chercheurs étrangers
Les membres du comité de pilotage souhaitent soutenir l’accueil de jeunes chercheurs étrangers à fort potentiel ou de chercheurs reconnus qui pourraient également dispenser des enseignements.

Les bénéficiaires de l’aide à la mobilité

2015 – Docteur Christophe CASSINOTTO, praticien hospitalier en imagerie diagnostique et interventionnelle, CHU de Bordeaux

Christophe-CASSINOTTO-portrait

Le docteur Christophe CASSINOTTO a intégré le McGill University Health Center (Montréal, Québec), université partenaire de l’université de Bordeaux, en juillet 2015 avec le soutien du fonds.
Recruté au poste de « clinical and research fellow », il alterne entre activité clinique en radiologie interventionnelle et activité de recherche en radiologie diagnostique et opérationnelle.
Après cinq mois d’immersion, il dressait un premier bilan très satisfaisant de sa mobilité. Au-delà d’élargir sa « culture interventionnelle », il bénéficie d’un équipement hors pair pour développer son activité de recherche portant, entre autres, sur le cancer du pancréas.

bilan / bilan à mi-parcours – décembre 2015

 

2014 – Docteur Hubert COCHET, chef de clinique assistant en imagerie thoracique et cardiovasculaire, CHU de Bordeaux – Institut LIRYC / INSERM U1045 – CHU / université de Bordeaux

portrait-H-COCHET

Spécialiste des techniques d’imagerie des désordres électriques cardiaques, Hubert COCHET coordonne actuellement un développement logiciel (logiciel Music) en lien avec l’IHU LIRYC.

Ce projet a pour objectif la mise au point de nouvelles méthodes de traitement de données non invasives multi-modalités cardiaques applicables au diagnostic, au pronostic, et au guidage thérapeutique des désordres électriques cardiaques.

Il est réalisé en collaboration avec plusieurs centres internationaux leaders dans les domaines du traitement d’image de modélisation cardiaques, notamment avec l’Inria à Sophia Antipolis.

Dans ce cadre, le docteur Hubert COCHET a été amené à se rendre à plusieurs reprises aux Etats-Unis, en Australie et en Europe.

bilan à mi-parcours – février 2016

 

2013 – Docteur François CORNELIS, praticien hospitalier en imagerie diagnostique et interventionnelle, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux

2014-12-portrait-CORNELIS

copyright photo Inria/MS

Le soutien du fonds Delorme – Broussin a permis au docteur François CORNELIS d’intégrer le Memorial Sloan Kettering Cancer Center (MSKCC) de New York, sous la direction de Stephen SOLOMON et Hedvig HRICAK, afin d’acquérir et développer une nouvelle technique pour traiter le cancer de la prostate.

Grâce aux compétences acquises au MSKCC, il développe aujourd’hui à Bordeaux de nouveaux projets de recherche clinique et fondamentale, notamment un projet d’étude translationnelle sur le traitement du cancer du rein associant cryoablation percutanée et immunothérapie. Il travaille en parallèle sur plusieurs projets cliniques utilisant les techniques développées au MSKCC comme par exemple l’électroporation irréversible.

Il souhaite également poursuivre les collaborations avec les professeurs H. HRICAK et S.B. SOLOMON, tout particulièrement sur les questions de l’électroporation ou d’imagerie d’évaluation post-thérapeutique. Enfin, François CORNELIS a, à ce jour, publié quatre articles, deux chapitres de livres et présenté trois communications orales en Europe et aux Etats-Unis en lien avec les travaux de cette mobilité.

bilan / bilan à mi-parcours – avril 2014

 

2012 – Docteur Thomas TOURDIAS, chef de clinique assistant en neuroimagerie, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux

2013-07-portrait-TOURDIAS

L’année de mobilité au sein de l’Université de Stanford, sous la direction de Brian RUTT, lui a permis de développer de nouvelles méthodes d’imagerie pour mieux explorer le cerveau des patients atteints de sclérose en plaques et obtenir une analyse précise de structures cérébrales potentiellement atteintes.

Ces travaux ont permis des avancées significatives. Deux articles ont déjà été acceptés dans les revues « NeuroImage » et « Investigative Radiology ». Une autre publication est en cours de soumission.

A son retour, Thomas TOURDIAS a rejoint le service de NeuroImagerie du professeur Vincent DOUSSET et l’équipe INSERM U862 de Stéphane OLIET au sein du Neurocentre Magendie. Il y développe de nouveaux projets qui s’intègrent dans la continuité de ceux développés à Stanford. Il poursuit d’ailleurs des projets collaboratifs avec les équipes de Stanford.

bilan

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus