COVID-19 : engageons-nous auprès de la recherche !

Dès les premiers jours de la crise sanitaire de la COVID-19, le campus universitaire et hospitalier bordelais s’est mobilisé collectivement, sur l’impulsion de l’université de Bordeaux, pour apporter une réponse coordonnée à travers la mission Covid-19 et :

– développer une ingénierie d’urgence pour produire des équipements de protection au profit du CHU de Bordeaux et des autres professionnels exposés,

– centraliser les nombreuses initiatives de recherche-innovation des enseignants-chercheurs et des praticiens hospitaliers pour évaluation, coordination et priorisation grâce à un conseil scientifique idoine.

L’épidémie de COVID-19 suscite de nombreuses inquiétudes au sein de la population mais elle soulève également un problème moins médiatisé et tout aussi dangereux : isolement et perte d’emploi ont provoqué une hausse de la dépression chez les étudiants. Cet aspect indésirable du confinement a été mesuré par le biais de l’enquête CONFINS dont les premiers résultats ont été publiés mi-novembre.

L’étude CONFINS est portée par Kappa Santé en collaboration avec sa start-up Kap Code et l’équipe de l’étude i-Share de l’université de Bordeaux, Centre de recherche Bordeaux Population Health – Inserm U1219. Elle vise à étudier et mesurer l’impact du COVID-19 sur le bien-être et la santé de la population, notamment étudiante, ainsi que l’adaptation de la société aux changements émergeants grâce à une véritable expertise multidisciplinaire réunie au service de la recherche.

« Les conséquences psychologiques de l’épidémie sont un sujet majeur »

Christophe Tzourio
Professeur d’épidémiologie à l’université de Bordeaux & praticien hospitalier au CHU de Bordeaux

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus