Les partenaires de la chaire : 

Contexte

Contexte

La défense et l’aérospatial représentent un des secteurs d’excellence nationaux qui concourent à l’autonomie stratégique de la France et de l’Europe. Dans ce contexte, la région Nouvelle-Aquitaine, tient une place majeure sur le continent et est devenue le premier pôle européen alliant forces militaires opérationnelles, industrie aérospatiale et structures de formation pour la filière.

Levier stratégique et économique véhiculant des enjeux régionaux, nationaux et internationaux, le domaine Défense & Aérospatial reste pourtant mal connu des étudiants, des professionnels et de nombreux citoyens. En outre, la plupart de ses acteurs répondent à des expertises très ciblées (stratégique, opérationnelle, technique, industrielle, économique, etc.), mais n’ont pour autant pas toujours une vision globale du secteur.

Face à ce constat, la chaire a l’ambition de contribuer, à son niveau, au développement et à la promotion de la connaissance en la matière et à participer au renforcement du pôle régional tout en gardant sa vocation nationale et européenne.

Le projet

Le projet

Développer une meilleure connaissance et compréhension globale du secteur défense et aérospatial

Les entreprises Dassault Aviation, Safran et Thales se sont associées en septembre 2014 à la fondation pour créer, avec Sciences Po Bordeaux et l’université de Bordeaux, la chaire Défense & Aérospatial.

Depuis septembre 2017, deux nouveaux partenaires ont rejoint la chaire (ArianeGroup, CEA/DAM) apportant leur soutien à la dynamique engagée. D’une durée initiale de trois ans (2014-2017), la chaire a été reconduite pour trois nouvelles années (2018-2020), fin 2017, puis encore trois années, fin 2020.

Dès son origine, la chaire s’est attachée à développer une meilleure connaissance et compréhension globale du secteur de la défense et de l’aérospatial, aussi bien auprès des étudiants, des chercheurs, des professionnels civils et militaires du secteur ou du grand public.
Elle souhaite développer une dynamique constructive, fédératrice et innovante de formation, de recherche et de diffusion des savoirs dans le secteur défense et aérospatial. Son caractère transdisciplinaire et sa logique collaborative, réunissant de nombreux professionnels, civils et militaires, de différents domaines, en font son originalité.
La chaire contribue à positionner le site universitaire bordelais comme un acteur de premier plan dans la formation et la recherche sur le secteur « Défense et aérospatial », sur le plan national et international. 

Missions

Missions

Trois axes complémentaires

Partenaires universitaires et mécènes ont souhaité que la chaire Défense & Aérospatial agisse dans trois domaines universitaires qui se nourrissent mutuellement : formation, recherche, diffusion.

L’axe pédagogique consiste à élaborer ou participer à des formations initiales et continues permettant aux étudiants et auditeurs professionnels de mieux appréhender l’environnement défense dans son acception la plus large et selon une approche globale (dimensions stratégique, politique, opérationnelle, économique, sociologique et éthique).

L’axe recherche consiste à effectuer des études stratégiques et prospectives sur les grands enjeux sécuritaires du siècle (ruptures stratégiques et technologiques, conflictualité majeure, spatial de défense, etc.). L’action de la chaire vient aussi en soutien de chercheurs et doctorants sur des thèmes plus larges en relation avec les intérêts défense ou aérospatiaux.

L’axe diffusion consiste à partager le savoir en matière de défense et d’aérospatial avec un large public expert ou non et, par la même, à contribuer à construire et à renforcer l’esprit de défense.

 

Au travers de son action, la chaire est reconnue comme un élément fédérateur des différents milieux professionnels qui ont les questions de défense et aérospatiales en commun : Représentation politique nationale, Armées, Enseignement supérieur et Recherche et filières aéronautiques et spatiales. Depuis sa création, elle a également développé des activités qui rapprochent des acteurs de chacun de ces milieux et participent à des initiatives qui les mettent en synergie.

Témoignage

Général Jean-Marc LAURENT, responsable exécutif de la chaire
Général Jean-Marc LAURENT, responsable exécutif de la chaire

Démarche collaborative, la chaire entend fédérer la communauté universitaire, le monde de la Défense et l’industrie ASD autour des questions stratégiques. Elle a vocation à être un vecteur de diffusion et de consolidation de l’esprit de défense et de la posture nationale et européenne de sécurité. Outil de préparation de l’avenir, son action repose sur le partage de la connaissance et la confrontation constructive des idées. Marquant opérationnel, technologique et économique majeur de ce siècle, l’aérospatial en constituera le domaine d’intérêt privilégié.

Pilotage

Comment fonctionne la chaire ?

La gouvernance de la chaire est assurée au travers d’un comité de pilotage (COPIL). Celui-ci réunit, en nombre égal, les représentants des mécènes et des établissements et agit sous le contrôle de la fondation, garante du respect de la législation sur le mécénat. Réuni au moins deux fois par an, ce COPIL arrête le plan d’action de la chaire (formation, recherche, diffusion, communication) sur proposition du responsable exécutif de la chaire. Pour les actions menées dans le périmètre de la formation initiale, la chaire agit en relation étroite avec les directions d’études des établissements. En matière de formation continue, le comité de pilotage, les établissements et le responsable exécutif s’appuient sur un comité pédagogique qui a pour objectif d’optimiser l’ingénierie de formation au besoin des bénéficiaires. La mise en œuvre du plan d’actions de la chaire est confiée à son responsable exécutif en la personne du Général Jean-Marc LAURENT. Pour cela, il s’entoure d’une équipe adaptée composée de cadres permanents et, de façon ponctuelle, de stagiaires de l’enseignement supérieur. Accueillie par Sciences Po Bordeaux, la chaire bénéficie de locaux et de compétences que l’institut lui apporte (gestion RH, soutiens Finances, Juridique, Communication, Logistique, etc.).

 

Membres du comité de pilotage

ArianeGroup

  • Gilles FONBLANC, directeur des sites Nouvelle-Aquitaine

CEA / Direction des Applications Militaires

  • Mélanie ROSSELET, directrice de l’analyse stratégique

Dassault Aviation

  • Valérie GUILLEMET, directrice des Ressources Humaines

Safran

  • Olivier RUAS, directeur Stratégie, Innovation & Technologie de Safran Electronics § Defense

Thales

  • Pascal VIMARD, directeur de l’information stratégique

Chaire Défense & Aérospatial

  •  Jean-Marc LAURENT, responsable exécutif

Sciences Po Bordeaux

  • Jean PETAUX, directeur de la communication, des relations extérieures et institutionnelles
  • Ronan LE GRAËT, directeur de la formation continue

université de Bordeaux

  • Olivier PUJOLAR, vice-président en charge des partenariats et des territoires

Fondation Bordeaux Université

  • Adrien LE LEON, responsable Business Unit Eiffel / chargé de projet

 

Membres du comité pédagogique

ArianeGroup

  • Pierre-André BAUDART, directeur Recherche et Technologies

CEA / Direction des Applications Militaires

  • Jean-Pierre GIANNINI, directeur du directeur du Centre d’études scientifiques et techniques d’Aquitaine (CEA-Cesta)

Dassault Aviation

  • Yves LITZELMANN, responsable de la direction du développement des ressources humaines

Safran

  • Jean-Luc MIGOT, responsable des programmes de développement leadership et cadres dirigeants

Thales

  • Damien BEYLIER, Thales Learning Hub Operations Manager

Chaire Défense & Aérospatial

  •  Jean-Marc LAURENT, responsable exécutif

Sciences Po Bordeaux

  • Jean PETAUX, directeur de la communication, des relations extérieures et institutionnelles
  • Ronan LE GRAËT, directeur de la formation continue

université de Bordeaux

  • Jean BELIN, maître de conférences en économie, chercheur au GREThA et titulaire de la chaire « Économie de défense » de l’IHEDN (Institut des Hautes Études de Défense Nationale)

 

Équipe exécutive

  • Jean-Marc LAURENT, responsable exécutif de la chaire

Pilote de chasse ayant participé à divers engagements opérationnels, le général LAURENT a tenu de nombreux postes de commandement dont celui du pôle technico-opérationnel de l’armée de l’air (MRO, systèmes C2, génie aérien). Général à la Direction des affaires stratégiques de la Défense, il a dirigé le Centre d’études stratégiques aérospatiales. Ingénieur de l’aéronautique et spatial, diplômé du Collège interarmées de Défense, il a été auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN), du Centre des Hautes Etudes Militaires (CHEM) et du European Center for Security Studies. 

  • Chloé DUFFORT, chargée de projet

Doctorante en droit international humanitaire et droit international public, Chloé DUFFORT prépare une thèse sur « Les opérations militaires spatiales et le droit des conflits armés », en cotutelle internationale de l’université de Bordeaux et de l’université Laval de Québec. Ancienne auditrice de la 1ère session internationale « jeunes » de l’Institut National des Hautes Études de Sécurité et de Justice (INHESJ), elle a suivi un parcours de master franco – canadien en droit privé, sciences criminelles et carrières judiciaires à la faculté de droit UT1 Capitole de Toulouse et à l’université Laval de Québec. Avant de rejoindre la chaire Défense & Aérospatial, en janvier 2020, elle a été assistante de justice à la Cour d’Appel de Paris à la Chambre de l’application des peines et au pôle anti-terrorisme. Son rôle dans la chaire est d’assister son responsable exécutif dans les activités de recherche et de diffusion de la chaire.

  • Julien ANCELIN, chercheur

Docteur en droit public*, Julien Ancelin est titulaire d’un Master 2 recherche en « Droit International public » de l’université Montesquieu Bordeaux IV (2009). Il détient aussi un diplôme universitaire de l’université Nice Sophia Antipolis relatif au Droit international humanitaire avec spécialisation en droit des conflits armés, du désarmement et de la sécurité collective. 
Chargé de recherche en droit international et européen à l’université de Bordeaux, il y a bénéficié, de 2017 à 2020, d’un contrat de maître de conférences puis, de 2018 à 2020, d’un contrat post-doctorat dans le cadre de la candidature du site universitaire bordelais au Label d’excellence du ministère des Armées et de la création associé de la Defense and Peace Bordeaux School (DPBS) dont il a assuré le pilotage du projet. 

Il rejoint la chaire le 1er février 2021 et s’est vu confier un travail de recherche en droit dans le domaine du spatial de défense et, plus particulièrement, sur la notion d’interespace et du droit qui y est applicable. Il continuera aussi ses travaux en matière d’Arms Control et de Lawfare, thématiques qui lui ont permis de coopérer activement avec la chaire depuis 2018. 
En outre, qualifié aux fonctions de maître de conférences, il poursuivra son activité de chargé de cours à l’université de Bordeaux et à Sciences Po Bordeaux.

*thèse sur la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre publiée dans la collection de droit international des éditions Bruylant (Bruxelles) sous le numéro 84 (https://www.larcier.com).  

 

Chercheurs associés

  • Thomas LECLERC, chercheur

Docteur en droit public de l’université de Bordeaux et, en cotutelle, de l’université de Leiden au Pays-Bas (2017), Thomas LECLERC est titulaire d’un Master 2 recherche « Droit International » de l’université de Bordeaux (2012) avec une année passée à la faculté de Droit San Andrès à Buenos Aires en Argentine.
Qualifié en 2019 aux fonctions de maître de conférences, il est chargé de cours à l’université de Bordeaux et conférencier invité à l’International Institute of Air and Space Law de l’université de Leiden. Il est également chercheur associé, sur la géopolitique des transports, à l’institut Open Diplomacy. Il est enfin membre du Centre de Recherche et de Documentation Européennes et Internationales (CRDEI) de l’université de Bordeaux et du réseau « Droit et Climat » sous la direction de Marta Torres-Schaub, directrice de recherche au CNRS, université 1 Panthéon-La Sorbonne.
Chercheur en droit aérien et spatial, Thomas LECLERC a rejoint la chaire le 10 avril 2019 et s’est vu confier un travail de recherche sur les stratégies spatiales de défense.

  • Adrien SCHU, université de Bordeaux

Docteur de science politique de l’université de Bordeaux (2015), qualifié aux fonctions de maître de conférences, Adrien SCHU est titulaire d’un Master 2 recherche « Politique internationale » de Sciences Po Bordeaux (2011) et d’un Diplôme de Sciences Po Lyon en Relations internationales (2010). Membre associé du Centre Emile Durkheim, de l’Association française de science politique (AFSP) et de l’Association pour les études sur la guerre et la stratégie (AEGES), son activité de recherche est orientée sur la conflictualité. Allocataire de thèse de la Direction générale de l’armement (DGA), il a collaboré avec le Centre interarmées de concepts, de doctrines et d’expérimentations (CICDE) et a rejoint la Chaire Défense & Aérospatial, le 1er janvier 2018.

  • Catherine GOETZ, Arts et Métiers

 

Anciens membres

  • Séverine MARTIN, chargée de projet formation
  • Thomas SCHUMACHER, chargé de mission
  • Elise CHABBERT, chargée de mission

 

Anciens stagiaires

Depuis sa création, des étudiants de Sciences Po Bordeaux ont apporté un important soutien à la chaire au travers de stages :

Étude sur les ruptures stratégiques et technologiques (2015)
Étude sur le spatial de défense – Morgane CAIAZZO (2016)
Étude sur l’innovation de défense – Martin ROUGIER (2017)
Étude sur les conflits majeurs – Anna GONÇALVES ALVES (2018)
Étude sur le droit spatial – Laura CHIRON (2019)
Étude sur le spatial en Chine – Louise OLIVIER (2019)
Étude sur la diplomatie spatiale – Joséphine PILLON (2020)

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus