Actualités

À la une

Pierre Nassoy et sa candidate Sophie Larnaudie lauréats de l’appel à projet « bourse post-doctorat »

Portée par la Fondation Bordeaux Université et soutenue par Solvay *, la chaire « Chimie et auto-assemblage » s’inscrit dans la continuité de la chaire « Valorisation de la chimie du pin maritime ». Cette chaire vise à promouvoir et accélérer des recherches menées par les laboratoires du site universitaire bordelais (université de Bordeaux, Bordeaux INP, CNRS, Inserm, etc.)

Suite à la publication d’un premier appel à projets post-doctorat, le comité de sélection, chargé d’examiner les projets proposés, se félicite du nombre, de la qualité et de la diversité des 9 candidatures reçues, issues de plusieurs laboratoires (chimie, biologie, pharmacie, physique, etc.), ce qui confirme l’engouement des enseignants-chercheurs pour cette thématique porteuse.

La bourse post-doctorat a été attribuée au projet « Système cellulaire 3D hybride : des vésicules polymères auto-assemblées stimulables comme senseurs mécano-chimiques au sein de tumeurs modèles ». Les travaux seront menés par Sophie LARNAUDIE sous la supervision de Pierre NASSOY (LP2N) : « L’objectif du projet est d’étudier des tumeurs modèles au sein desquelles sont incorporées des « cellules artificielles intelligentes ». Celles-ci sont des vésicules constituées d’une membrane polymère. La nature des polymères, le contrôle de leur auto-assemblage et leur capacité à encapsuler et relâcher sous stimulus externe des substances actives en font des matériaux dits intelligents. Nous utiliserons les vésicules polymères comme senseurs des propriétés physiques et chimiques de la tumeur modèle et comme véhicules de libération localisée, contrôlée à distance (par la lumière) de drogues de chimiothérapie. Le caractère hybride de ce système d’étude modèle, basé sur une chimie supramoléculaire multi-fonctionnelle, devrait améliorer notre connaissance des mécanismes fondamentaux de résistance des tumeurs à la chimiothérapie et, plus généralement, des interactions cellulaires avec les matériaux synthétiques. »

La chaire entend également soutenir l’insertion des jeunes chercheurs au travers de l’attribution de bourses de stage d’une durée de 6 mois. 5 lauréats seront financés à partir de janvier 2018.

* Projet réalisé avec le soutien du Fonds Ernest Solvay, géré par la Fondation Roi Baudouin