Coordonné par le CHU de Bordeaux et l’université de Bordeaux, Ange Gardien est un programme de développement coopératif au service de la santé du patient atteint d’une maladie inflammatoire chronique soutenu par les structures de santé, d’enseignement et de recherche dans le cadre d’une fondation abritée et en partenariat avec les organismes publics et privés intervenant dans le domaine de la santé.

crédit photo : Vincent Baillais pour Acteurs publics

Contexte

Contexte

Les maladies inflammatoires chroniques (MIC) constituent actuellement la 3ème cause de morbidité et de mortalité dans les pays développés après le cancer et les affections cardiovasculaires. La prévalence de ces maladies ne cesse d’augmenter. Les MIC, à leur phase d’état, ont été largement étudiées permettant la découverte de nouveaux traitements ciblés. 

Néanmoins, du point de vue de la recherche, il apparait que les phases précoces de ces maladies restent à ce jour très peu investiguées. Or, l’amélioration de leur connaissance est cruciale pour le développement des actions de prévention et l’amélioration de l’accès aux soins.

De plus, en amont les mécanismes de coopération entre professionnels de santé favorisant la qualité de la prise en charge de ces maladies restent peu structurés.

Ange Gardien poursuit un objectif de structuration cohérente et emblématique des ambitions médicale, scientifique, politique et éthique modernes ancré dans :

  • la stratégie nationale appliquée à la coopération et aux parcours de soin, dont « Ma Santé en 2022 » plan et loi de transformation du système de santé 2019 ;
  • la stratégie nationale e-santé 2020 : mettre le citoyen au cœur de l’e-santé, soutenir l’innovation par les professionnels de santé, simplifier le cadre d’action pour les acteurs économiques, etc. ;
  • le plan Maladies Rares 2018 – 2022 : notamment la lutte contre l’errance médicale ;
  • le rapport de la Task Force « Réforme du financement du système de santé» et l’article 51 LFSS (IPEP) ;  
  • la feuille de route « santé » – Région Nouvelle-Aquitaine 2018-2021 ;
  • le projet de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine 2018-2028 ;
  • les axes majeurs de recherche translationnelle : Immunologie, structuration des données de santé et intelligence artificielle.

 

Le programme 

Le programme Ange Gardien

Depuis plusieurs années, les services de rhumatologie, médecine interne, immunologie-immunogénétique et pneumologie développent un programme innovant associant la transformation du système de santé et le virage numérique appelé « Ange Gardien » :

  • fondé sur le dernier état des connaissances acquises de la science : « evidence-based medecine » ;
  • ayant pour objectif l’optimisation de parcours de santé complexes plus particulièrement assurés en lien avec la structure hospitalo-universitaire ;
  • dédié aux maladies inflammatoires et chroniques ;
  • s’appuyant sur les organisations de soins et des outils numériques ;
  • visant à promouvoir et à développer la médecine en vie réelle (ou real world medecine), permettant d’évaluer les stratégies thérapeutiques en lien avec les patients non sélectionnés, d’apprécier l’intégralité d’un parcours de soins, la tolérance des traitements à long court en vie réelle et en soins primaires, intégrant des sources de données nouvelles : e-santé, outils connectés, etc.

 

Avec la détection des premiers signes des maladies inflammatoires, Ange Gardien ambitionne de :

  • favoriser l’application des recommandations (standards of care) par l’ensemble des professionnels dès l’identification de la maladie ;
  • prévenir les exacerbations des maladies, améliorer l’efficacité des soins apportés, diminuer les coûts ;
  • améliorer l’expérience et la satisfaction du patient dans sa prise en charge, ainsi que son engagement ;
  • assurer l’enrichissement de l’enseignement et la formation continue des professionnels de santé, notamment via le DPC ;
  • élaborer une recherche structurée répondant aux besoins des populations en matière de soins primaires, promouvoir des programmes innovants sur les formes précoces des maladies ciblées : polyarthrites, lombalgies, asthme, BPCO, phénomène de Raynaud / connectivites, diabète, etc., utiliser l’intelligence artificielle pour l’analyse multifactorielles des risques (environnementaux, alimentaires, génétiques, etc.) associés au développement des maladies ou à leurs exacerbations.

 

Ange Gardien repose ainsi :

  • sur une approche pluridisciplinaire: médecines interne et générale, rhumatologie, immunologie clinique et biologique, pneumologie, endocrinologie, etc., et ; 
  • sur une approche multimodale: prévention primaire et secondaire, éducation thérapeutique, soins primaires, amélioration et sécurisation du diagnostic, mise en œuvre d’une stratégie thérapeutique intégrant l’accès aux innovations tels que les bio-similaires, l’immunothérapie et plus généralement les thérapies ciblées.

 

La mise en œuvre d’Ange Gardien s’envisage grâce à une coopération solide entre professionnels de santé, fondée sur la complémentarité des structures déjà existantes : établissements de santé, universités, agences, collectivités et professionnels de santé, et n’ayant ainsi pas pour objectif de se substituer aux prérogatives de ces dernières.

 

Ange Gardien propose des outils à destination des médecins généralistes et leur équipe de soins afin de favoriser la prise en charge des patients : depuis la détection de la maladie inflammatoire chronique, jusqu’à la prévention des complications.

Ainsi, depuis le mois de juillet 2020, Ange Gardien organise des réunions d’information relatives aux parcours de soins des pathologies suivantes : Asthme et Polyarthrites, à destination des professionnels de santé. Ange Gardien met également gracieusement à la disposition des médecins traitants, l’application Rafael.

 

Plus généralement, Ange Gardien propose à la communauté médicale et scientifique ses expertises et son savoir-faire afin de contribuer à l’élaboration de nouveaux projets de santé (par exemple pour les Groupements Hospitaliers de Territoires, les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé, les Maisons de Santé) et à la mise œuvre de projets de recherche, notamment en soins primaires, dans le domaine des maladies inflammatoires chroniques.

Dans ce contexte, le programme Ange Gardien a été sélectionné par le ministère chargé de la santé, dans le cadre de l’expérimentation « incitation à une prise en charge partagée » (IPEP). L’IPEP a pour objectifs d’améliorer le service rendu aux patients et l’efficience des dépenses de santé, ainsi que de responsabiliser les acteurs du système de santé pour une population donnée.

 

 

 

 

 

 

D’autres partenaires sont également associés au programme Ange Gardien :

  • la Région Nouvelle-Aquitaine
  • l’Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine
  • les Unions Régionales des professionnels de santé
  • Capgemini (sur le volet numérique)

 

 

 

Pour consulter le site du programme Ange Gardien

Missions de la fondation

Missions de la fondation Ange Gardien

La fondation Ange Gardien soutient la réalisation du Programme Ange Gardien dans le respect de la transparence et de la lutte contre les conflits d’intérêts. C’est une fondation abritée sous l’égide de la Fondation Bordeaux Université.

Plus généralement, la Fondation Ange Gardien contribue à définir et à conduire une stratégie commune à ses fondateurs et partenaires en matière de prévention, accès aux soins primaires et développement de la recherche en soins primaires, de la recherche clinique et la recherche translationnelle dans le domaine des maladies inflammatoires chroniques, dans un objectif d’excellence médicale et scientifique au niveau régional, national et international.

La Fondation Ange Gardien ambitionne de :

  • favoriser la coopération médicale et scientifique dans le domaine des maladies inflammatoires chroniques ;
  • optimiser la prise en charge des patients dans le domaine des maladies inflammatoires chroniques ;
  • contribuer à la formation, la sensibilisation et l’enseignement appliqués aux maladies inflammatoires chroniques ;
  • lutter contre la déprise médicale dans les zones sous dotées en professionnels de santé ;
  • permettre un accès plus égalitaire des patients au système de santé ;
  • améliorer la connaissance des patients sur leur maladie ;
  • favoriser l’observance des patients à leurs traitements.

Gouvernance

Gouvernance de la fondation Ange Gardien

Les orientations stratégiques et générales d’Ange Gardien sont définies par un conseil de gestion (notamment composé des fondateurs : l’université de Bordeaux et le CHU de Bordeaux) et un conseil scientifique qui s’appuient sur le comité de direction pour la mise en œuvre et le suivi du programme.

Contact

Pour plus d’informations  

Téléphone : 05 57 822 820

Mail : angegardien@chu-bordeaux.fr

 

Programme et fondation Ange Gardien

Pr Jean-Luc PELLEGRIN
Service médecine interne et maladies infectieuse – CHU de Bordeaux
Directeur du collège sciences de la vie – université de Bordeaux
Directeur de la Fondation Ange Gardien, également chargé de l’enseignement et de la formation

Pr Thierry SCHAEVERBEKE
Service de Rhumatologie – CHU de Bordeaux
Directeur adjoint de la Fondation Ange Gardien, chargé des parcours de soins

Pr Patrick BERGER
Service d’exploration fonctionnelles respiratoires – CHU de Bordeaux
CRCT (U1045) – université de Bordeaux
Directeur adjoint de la Fondation Ange Gardien, chargé de la recherche

Pr Patrick BLANCO
Service d’immunologie et d’immunogénétique – CHU de Bordeaux
Unité Immunoconcept (U5164) – université de Bordeaux
Directeur adjoint de la Fondation Ange Gardien, chargé de l’innovation et du progrès.

Anne LARCHEVEQUE
Chargée de mission 

 

Fondation Bordeaux Université 

Audrey BARADAT
Fundraiser BU Eiffel
Tél. +33 (0)7 52 63 55 17

Adrien LE LEON
Directeur Adjoint Projet Mécénat – Chargé de projet de la Business Unit Eiffel
Tél. +33 (0)6 27 04 04 82

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus